frendeelgaitptes

Abeille Périgordine

Please installFlashFox - Flash Browser in order to view content on your Android based mobile device.

ebourdial

Edith BOURDIAL 

Présidente de l’Abeille Périgordine

 

En l’an 2050, nos abeilles pourraient avoir disparu, quant à l’an 2100 !!!

On nous parle du réchauffement climatique… celui-ci modifie la végétation et impacte directement sur la survie des abeilles.

Notre alimentation, nos emplois sont en danger.

Il est grand temps que des mesures soient prises pour mettre un terme à la mort des pollinisateurs.

Leurs disparitions amèneront une recrudescence de maladies !!!
Les abeilles à miel sont en danger.

Les apiculteurs sont extrêmement préoccupés de voir leurs colonies diminuer d’année en année.
Depuis une quinzaine d’année des pertes importantes ont été constatées.

Une part de nos récoltes agricoles dépend de la pollinisation et ce, grâce aux abeilles entre autre.
Une alarme également sur la disparition des pollinisateurs sauvages.

Pour les apiculteurs en général, la situation devient dramatique, insoutenable.
Les ruches se vident … les néonicotinoïdes sont de puissants contraceptifs pour les faux bourdons, d’où les conséquences d’incapacité de reproduction, nos pratiques agricoles seraient à revoir.

Les pesticides ont également un effet catastrophique sur les oiseaux, les papillons, les vers de terre, etc.

Il est URGENT que des mesures concrètes soient prises sur les pesticides au niveau, national, européen et mondial.
Exemple le Canada s’apprête à interdire l’imidaclopride, cet épouvantable produit chimique, pulvérisé sur les fruits et légumes menace la chaîne de la vie sur Terre.

Qu’en est-il des décisions prises et signées lors de la C.O.P. 21 en 2015…

C’est cela que nous voulons laisser en héritage à nos petits-enfants, arrières petits-enfants, aux générations à venir…

Depuis quelques années nous voyons des ruches installées en milieu urbain. Elles seront la sauvegarde de l’apiculture …

ebourdialsign

Agenda

Partager