frendeelgaitptes

ebourdial

Edith BOURDIAL 

Présidente de l’Abeille Périgordine

 

Les abeilles accompagnent la vie des hommes depuis toujours, et leur rôle dans la nature n’est plus à démontrer.

 


C’est grâce aux abeilles et autres pollinisateurs que les jardins fleurissent et que nous pouvons consommer au quotidien des fruits et des légumes.
Et que dire de leur miel que l’on savoure depuis des siècles !!!
Mais pourrons-nous encore déguster tout ce dont la nature nous a offert jusqu’à ce jour ?
Nous n’en sommes pas certain, beaucoup d’apiculteurs, qu’ils soient amateurs, pluriactifs, professionnels ont perdu une grande partie de leur cheptel, cette mortalité est dû en parti
à l’usage intempestif des néonicotinoïdes et pesticides.

Les apiculteurs vont rencontrer beaucoup de difficultés à reconstituer leurs colonies.
Nous savons qu’il y a un manque d’abeilles au niveau mondial !
Quelles abeilles allons-nous-trouver ? De quelles régions du monde vont-elles être originaires ?
Nous souhaitons conserver notre variété d’abeilles Apis Mellifera, dite l’abeille noire, parfaitement acclimatée à notre climat tempéré.

Lors de la nouvelle législature, l’Union Nationale de l’Apiculture Française (U.N.A.F.) avait relancé un comité de soutien des élus à l’abeille et à l’apiculture.
Ce comité visait à réunir les députés, sénateurs, et eurodéputés sensibles aux problématiques du monde apicole et à s’engager à nos côtés pour protéger l’environnement des abeilles et prendre la défense des productions apicoles.
Le 27 mars 2018, 135 parlementaires s’étaient engagés. Nous pouvions compter sur une députée pour notre département.
L’Assemblée Nationale réunie en séance ordinaire le 28 mai a voté sur « l’interdiction du glyphosate ».
Le scrutin a été le suivant :

  • 20 "pour"
  • 63 "contre"
  • 2 bulletins blancs
  • 1 non votant
  • 491 absents

Parmi les absents Madame la Députée de la Dordogne.
Un député de notre département était présent, il s’est abstenu.

L’utilisation du glyphosate doit être interdit à compter du 1er septembre 2018, MAIS, avec des dérogations !!!
Rappelons-nous qu’il y a quelques années, Germinal PEIRO, député de notre département avait déposé un amendement devant le Sénat pour interdire les néonicotinoïdes. Cela lui avait été refusé !!!

Monsieur le Président de la République a reçu un courrier émanant de l’U.N.A.F. et la F.F.A.P. le 28 mai avec copie à Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre de l’Agriculture,
Monsieur le Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire.
Il a été demandé à Monsieur le Président de la République, « au nom de la solidarité nationale, face à un tel drame, de déclencher de toute urgence un plan de soutien exceptionnel aux apiculteurs français ».

Le ministre de l’Agriculture a déclaré vouloir faire un état des lieux, quand sera-t-il fait ?
L’ensemble des apiculteurs demande de toute urgence qu’une décision soit prise immédiatement, et qu’elle soit ultra rapide.
Nous tenons à dire que le syndicat de l’Abeille Périgordine n’est pas en fâché contre les agriculteurs, l’agriculture a besoin des abeilles, et celles-ci ont besoin de l’agriculture.

C’est l’Homme qui doit s’adapter à l’Abeille, et pas l’inverse.
(Richard LEGRAND).

ebourdialsign

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Partager