frendeelgaitptes

ebourdial

Edith BOURDIAL 

Présidente de l’Abeille Périgordine

 

Comment vont vos abeilles ?


C’est une question que nous posons à chaque apiculteur que nous croisons, beaucoup d’entre nous sont désorientés avec la météo qui est devenue un peu folle.

Au mois de février nous étions au printemps, la nature commençait à revêtir ses plus beaux atours, et mars est arrivé... et là, patatras, nos abeilles, qui avaient commencé à emmagasiner quelques réserves, les ont reprises pour elles-mêmes. Nous avons dû les nourrir pour qu’elles survivent à ces brusques changements de temps et de températures. Depuis, nous de- vons être très présents auprès d’elles, en vérifiant bien qu’elles ne manquent de rien.

Cette météo a favorisé des essaimages très nombreux.

Nous n’oublions pas que nous devons les aider à se défendre contre son prédateur le frelon asiatique, qui depuis la fin du mois de février est revenu en force… Certains d’entre nous ont piégés plus de 120 frelons en moins de 48 heures ! Nous souhaitons que le mot PIEGEAGE fasse parti de notre vocabulaire au quotidien.

Le 18 janvier dernier, accompagnée de Jacques LAUGENIE et de Bernard LALOT, Vice-présidents de L’Abeille Périgordine, j’avais rencontré très longuement Madame Jacqueline DUBOIS, députée de la 4ème circonscription de Sarlat, nous avions évoqué avec elle la surmortalité des abeilles. Madame DUBOIS s’était engagée à poser une question écrite à l’attention de Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation sur les difficultés rencontrées par les apiculteurs.

Madame DUBOIS m’a adressé la question qu’elle avait écrite, et elle m’a fait parvenir la réponse du Ministre de l’Agricul- ture et de l’Alimentation.

Dans sa réponse Le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation rappelle : «les textes législatifs et réglementaires qui ont été adoptés tant au niveau national qu’au niveau européen ».
Le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation écrit « qu’actuellement aucune stratégie collective contre ce frelon n’est reconnue efficace », et il ajoute « que ce constat a été partagé avec les membres du comité d’experts apicole du Conseil Na- tional d’Orientation de la Politique Sanitaire Animale et Végétale ».

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation précise « que son ministère subventionne des actions de recherche visant à valider des méthodes de lutte sur le plan de leur efficacité et de leur innocuité sur l’environnement, dont la méthode de pié- geage collectif des fondatrices au printemps ».
Enfin le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation déclare que « dans l’attente, aucune mesure obligatoire ne peut être imposée. Il convient de souligner que les réglementations relatives aux espèces exotiques envahissantes dont le frelon asia- tique fait partie et aux biocides (souffre) relèvent du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire ».

En conclusion : « CE N’EST PAS MOI … C’EST L’AUTRE ».

Rappelons qu’il y a plus d’une décennie , Richard LEGRAND, Président de L’Abeille Périgordine à l’époque, avait fait des pro- positions … Ah ! S’il avait été écouté … nous ne connaitrions pas la situation que nous connaissons actuellement !

Vous trouverez dans la revue un message de l’U.N.A.F. qui nous invite à signer une pétition unitaire pour mettre fin à l’opa- cité sur l’origine du miel. Je vous invite à lire très attentivement le texte qui l’accompagne et à le signer.

Les membres du Conseil d’Administration de L’Abeille Périgordine se joignent à moi pour vous souhaiter un bel été et de belles récoltes.

 

ebourdialsign

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Partager