frendeelgaitptes

Pour ceux qui ont déjà des colonies, nous avons pu observer depuis fin janvier que les abeilles sortent dés qu’il y a un petit rayon de soleil. Grâce à ces sorties, les abeilles ramènent des pelotes de pollen. Ce pollen équivaut aux protéines et il est nécessaire pour la vie de la ruche et plus exactement pour l’élevage. Les premières rentrées de pollen vont pouvoir déclencher la reprise de la ponte de la reine. En effet, la reine pond à elle seule tous les œufs de la ruche afin de faire grandir la famille et que la colonie perdure dans le temps.

En Janvier nous voyons apparaître des fleurs de romarin en février noisetiers ou sol marsault par exemple.

Quand les beaux jours vont arrivés, il sera temps d’ouvrir vos ruches afin d’analyser chaque essaim et pouvoir donner un jugement assez rapide sur le niveau de ponte, de réserve et de travail. Cela vous donnera une indication sur les différentes opérations qu’il faudra faire par la suite. Selon l’état avancé de la colonie, il faudra peut-être leur donner un peu de nourrissement ou bien, au contraire, donner de la place supplémentaire. Au printemps, les ruches fortes aideront les ruches plus faibles. Nous pour- rons prendre un peu de couvain ou de nourriture dans une colonie forte et les mettre dans une colonie plus faible afin qu’elle se développe plus rapidement. Si vous constatez une population un peu faible, rajoutez donc du couvain, mais vous pouvez ajouter une partition (cadre avec un polystyrène extrudé), elle aidera à contenir la chaleur et donc aidera fortement la colonie à élever. Tout cela est fait pour que les ruches soient performantes et pour qu’elles le soient toutes, ou presque, en même temps.
Et ceux qui vont recevoir leurs premiers essaims cette saison ?
Tout d’abord vous avez pensé où poser les ruches. L’emplacement est très important. L’endroit doit être exposé est sud-est pour bénéficier du soleil levant afin que vos abeilles partent travailler le plus tôt possible. Une haie serait la bienvenue pour couper le vent et le soleil de l’après midi afin qu’il ne fasse pas trop chaud en plein été.

Je vous conseille quand même de poser vos petites habitations sur des supports pour ne pas qu’elles soient directement sur le sol. Ces supports peuvent être de nature différente : sur des parpaings ou un support en fer… Lors de votre réflexion sur l’emplacement, prenez en compte le voisinage. En effet, ne mettez pas vos abeilles trop près des voisins ou dans leur direction. Enfin, il faudra éviter les lieux humides.

Pensez à mettre un peu de pente sous vos supports pour que vos ruches penchent vers l’avant de façon à ce que l’eau s’écoule vers l’extérieur.

La distance entre la dernière ruche et la limite de propriété est de 22m ou alors, plus près, il faut installer une palissade de 2m de haut.

En ce qui concerne le matériel, je ne vous apprendrais rien : vous devez acquérir autant de ruches que d’essaims que vous allez recevoir. Chacun est libre d’adopter le type de ruche qu’il souhaite, mais je peux vous conseiller, pour commencer, de choisir une ruche dadant de 10 cadres. Le plancher aéré ou pas, vous vous ferrez votre propre opinion avec quelques années d’expérience. Cela dit, si vous optez pour des planchers aérés, il vous faudra une isola- tion à glisser sous ce même plancher pour éviter trop de froid à l’intérieur de la ruche. Mais je sais que nous repar- lerons en cours de ces planchers !! Ce modèle dadant vous permettra de vous assurez une colonie avec des ré- serves et donc de pouvoir mieux gérer lorsque l’on tra- verse une période pluvieuse ou à la mise en hivernage. Dans votre ruche, il vous faudra des cadres filés et gauffrés, c'est à dire que les cadres auront une couche de cire avec les dessins d’alvéoles. N’oubliez pas de peindre vos ruches avec le produit que vous désirez en vous assurant qu’il ne contienne pas d’insecticide.

Peindre chaque élément uniquement de la ruche sur la face extérieure.

Se munir de quelques outils pour la visite de vos abeilles est primordial ; pas forcement une multitude d’outils mais il faut l’essentiel. Je pense que tout le monde n’ou- bliera pas de s’acheter un habit pour se protéger d’éventuelles piqûres !! L’outil indispensable qui partagera vos visites est l’enfumoir, c’est grâce à cet instrument que vous pourrez ouvrir vos ruches. Il vous aidera considérablement à assurer une visite calme et sereine.

Un lève cadre (outil plat en métal) vous sera nécessaire pour décoller les différentes parties de la ruche et les cadres qui sont à l’intérieur. Encore une fois, chacun fait comme bon lui semble mais ne commandez pas une grande quantité d’outils, ils ne vous serviront pas forcément.
Une fois le matériel acheté et vos abeilles récupé- rées, vous serrez prêts à devenir de véritables apiculteurs !!
Il est préférable de venir au cours, ils sont gratuits, afin que nous voyons en pratique ce que je viens de vous décrire et la façon d’appréhender la visite d’une colonie.

Je vous dis à tous bon démarrage de la nouvelle saison et à très bientôt au rucher école de La Gavinie.

Par Nicolas Breme

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Partager